Hydro Technics Agréé Cerga

Ça y est, l’heure est venue de choisir le système de chauffage de votre nouvelle maison ou de remplacer votre vieille chaudière qui atteint un âge presque canonique ! Mais sans informations précises, pas toujours facile de s’y retrouver… Quel système adopter pour se chauffer, en respectant la planète et votre portefeuille ? Focus sur trois solutions intéressantes.

La pompe à chaleur : un allié écologique et économique

Comment ça marche ?

La pompe à chaleur fonctionne à l’inverse de votre réfrigérateur. Elle puise la chaleur à l’extérieur (dans l’air, le sol ou l’eau) pour l’envoyer à l’intérieur de votre maison et ainsi, chauffer votre intérieur très naturellement.

 

Ses gros points forts

Son côté écologique avant tout : la  pompe à chaleur fonctionne en grande partie avec de l’énergie déjà présente dans l’environnement et n’a besoin que de peu d’électricité pour fonctionner convenablement. En outre, vous émettrez jusqu’à 50 % de CO2 en moins que les systèmes de chauffage traditionnels.

Ensuite, si l’installation reste onéreuse, la pompe à chaleur ne demande aucun combustible pour fonctionner ; on peut donc considérer que votre consommation d’énergie quotidienne (outre l’électricité) sera quasiment inexistante, ce qui, de nous jours, nous pousse évidemment à réfléchir…

Le poêle à pellets : simple et efficace !

Comment ça marche ?

Le poêle à pellets est conçu autour d’une vis sans fin qui achemine la réserve de pellets petit à petit vers un système de combustion. En brûlant, les pellets vont permettre de chauffer votre intérieur, à l’image d’un poêle à bois mais avec beaucoup plus d’avantages.

 

Ses gros points forts

Sa facilité d’utilisation d’abord : un bouton d’allumage, un thermostat pour réguler la température de la pièce, quelques options de programmation et c’est tout !

Son côté sécuritaire ensuite : si un poêle à bois a besoin d’une cheminée à gros tirage pour fonctionner, le poêle à pellets s’en passe puisqu’il ne fonctionne pas sur le même principe. C’est évidemment moins de travaux à réaliser mais surtout aucun risque de retour de flamme et d’incendie.

Enfin, ce système présente un excellent rendement : plus de 90 % de la matière première va se transformer en chaleur utilisable.

L’insert à pellets : une cheminée plus verte

Comment ça marche ?

L’insert à pellets est constitué d’un corps de chauffe, qui va, à l’image du poêle à bois traditionnel, emmagasiner la chaleur produite par la combustion et continuer à la restituer longtemps après. Son allumage, quant à lui, est automatisé via une bougie qui enflamme les granulés et son système de fonctionnement est donc entièrement électrique.

 

Ses gros points forts

L’insert à pellets, c’est les avantages d’une cheminée classique mais sans ses inconvénients. Comme le poêle à pellets, son utilisation est ultra simple, ne demande pas de surveillance particulière et est aussi très sécuritaire puisqu’il n’y a aucun risque de projection de braise. Mais son principal atout est son autonomie ; il va chauffer longtemps et avec peu de pellets puisque 15 kilos permettent jusqu’à 25h de chauffe ! Et puis, entre nous, se retrouver l’hiver au coin d’un feu, ça a tout de même un charme fou, non ?